Home

Il paraît qu’une histoire ne s’use jamais, quel que soit le nombre de fois qu’elle est racontée…

On m’a récemment offert un ouvrage qui propose de mettre en pratique ce proverbe : 99 ways to tell a story – Exercices in style, de Matt Madden.
L’auteur s’inspire des Exercices de style de Raymond Queneau pour raconter encore et toujours la même histoire en bande dessinée, mais toujours de différentes manières.

Je trouve très intéressant d’envisager une histoire, aussi banale soit-elle, sous différents points de vue, ça permet d’enrichir l’univers qu’on essaie de décrire. J’aime particulièrement l’exercice intitulé « Sound effects », qui ne présente que des cases noires où on ne voit que les différents bruits de la scène, au lecteur d’imaginer ce qui se passe.

Il serait amusant de transposer ça au conte, dans un cadre plus expérimental. Faire (sans les mimer) les bruits d’une scène, ou encore adopter le point de vue de l’un ou l’autre des personnages. Voilà de quoi alimenter les prochaines soirées casse-gueule*!

* Les soirées casse-gueule sont des soirées de conte expérimentales : on emprunte de nouveaux chemins sans se trop se soucier d’un public. Le but est de sortir des sentiers battus.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s