Home

Un nouveau petit bijou, trouvé au fil de mes lectures :

Le mensonge de la vérité

Un jeune homme idéaliste avait un jour entendu dire que la vérité est une femme jeune, belle et désirable. Si désirable que l’homme suffisamment heureux pour faire sa rencontre se trouverait à jamais comblé. Dès cet instant, le jeune homme sentit son cœur se gonfler de désir pour la belle inconnue, et il jura de consacrer sa vie à la trouver.

Il la chercha d’abord dans les livres de sagesse et de philosophie, mais il découvrait sans cesse de nouveaux livres qui démentaient, preuve à l’appui, les vérités publiées avant eux. Il la chercha alors dans les religions, car chaque religion prétendait posséder la vérité ultime ; mais cette vérité était ardemment contestée par les autres religions.

Alors, il la chercha dans le vaste monde. Chaque fois qu’il arrivait dans une ville ou un village, il demandait : « Connaissez-vous la vérité ? Vit-elle ici ? » Et, chaque fois, on lui répondait : « La vérité ? Oui, elle est passée par ici, il y a bien longtemps. Mais elle est repartie, et personne ne sait où elle s’en est allée. »

Lorsqu’il eut visité chaque ville de chaque pays, et que plus de la moitié de sa vie se fut écoulée, notre chasseur de vérité abandonna les hommes et se tourna vers la nature. Il interrogea longuement les arbres, les montagnes, les forêts, les océans, et également les oiseaux, les poissons, les mammifères et même les insectes. Il leur demandait : « Connaissez-vous la vérité ? Vit-elle ici ? » Et arbres, montagnes, forêts, océans, oiseaux, poissons, mammifères et insectes lui répondaient invariablement dans leurs langues propres : « La vérité? Oui, nous l’avons vu passer, il y a bien longtemps. Mais elle ne s’est pas attardée, et qui sait où elle peut bien être à présent ? »

Le jeune homme était devenu un vieil homme, et il cherchait toujours la vérité. Après avoir épuisé les ressources de la sagesse, des hommes et de la terre, il parvint dans un grand désert de sable blanc. Et il interrogea le désert : « Sais-tu où se trouve la vérité ? » Et le désert répondit : « Elle se trouve ici. Car je suis la vérité. » Mais à force de chercher la vérité, le vieux noble avait appris à reconnaître les artifices et à éluder les tentations. Il sut aussitôt que le désert mentait et il poursuivit sa route.

Finalement, il parvint au bout du monde. Là, se trouvait une grotte obscure et profonde. Le vieillard entra dans la grotte, et attendit que ses yeux se fussent accommodés à l’ombre. C’est alors qu’il discerna une forme qui se mouvait dans le noir. Il s’agissait d’une femme très vieille et très laide. Pourtant, il la reconnut tout de suite : c’était la vérité. Bien déçu par son apparence hideuse, il se prosterna devant elle et lui dit : « Je t’ai cherchée dans le monde entier, et tu n’étais nulle part. Jeune, je suis parti, et vieux me voici. Pourquoi te caches-tu à tous les regards ? Chacun t’attend et t’espère. Pourquoi fuis-tu tes amants ? S’il te plaît, quitte ta retraite et accompagne-moi dans le monde. » La vérité ne répondit pas. Le vieil homme insista durant des jours et des jours, mais la vérité demeurait muette. Alors, lorsqu’il comprit qu’elle ne quitterait jamais sa cachette d’ombre située au bout du monde, il lui dit : « Je vais te laisser, à présent, puisque tu refuses de venir avec moi. Mais, avant de partir, je te demande une seule faveur : confie-moi un message que j’emporterai avec moi pour le livrer de par le monde aux arbres, aux montagnes, aux forêts, aux océans, aux oiseaux, aux poissons, aux mammifères, aux insectes, aux hommes, aux sages, aux philosophes et aux hommes de dieu. Ainsi, je pourrai leur dire : voici une parole de vérité. »

Alors, la vérité, cette femme vieille et laide, le regarda au fond des yeux et prononça ces seules paroles : « Va et dis-leur que je suis jeune et belle. »

(Conte cité par Édouard Brasey : « Trouver sa vérité par les contes de sagesse », éd. Albin Michel)

Publicités

2 réflexions sur “Dis-leur que je suis jeune et belle

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s