La ruée vers l’autre

Quand on quitte un pays pour ne plus y revenir,
quelle est la chose la plus précieuse que l’on amène avec soi?

L’un quitte son pays en guerre en n’emportant qu’une théière, l’autre traverse la mer à la conquête d’un rêve, une autre encore arrive sur une terre d’accueil où il lui faut se réapprendre, et un dernier, enfin, doit s’adapter en voyant son environnement se métamorphoser jusqu’à lui devenir étranger.

La ruée vers l’autre, ce sont quatre histoires qui parlent de déracinement, de pertes de repères, de choc culturel, mais aussi d’espoir, de résilience et de rencontres.

Ce spectacle a été présenté en version immersive avec environnement visuel et sonore. L’accent est mis sur la scénographie pour revisiter l’espace et permettre à la conteuse de se trouver tantôt au milieu du public et tantôt le contourner – afin d’éviter la dichotomie scène/public et donner à l’auditoire, tant par les histoires que par l’utilisation de l’espace scénique, le sentiment qu’on est tous dans le même bateau.
La ruée vers l’autre est également offert en version épurée pour répondre aux recommandations sanitaires relatives à la Covid.

Durée : 60 minutes
À partir de 12 ans

Le spectacle a bénéficié d’une résidence technique et a été présenté au MAI (Montréal, arts interculturels) en février 2017 et a été retenu dans le programme Circuit Paroles vivantes en 2020-2021.

Mafane_RCQ1920_credit_DamianSiqueiros

La ruée vers l’autre a été publié chez Planète Rebelle en 2020 et a été mis en son pour en faire une série balado réalisée par La Quadrature et Audiotopie.